Et si vous faisiez pousser des herbes aromatiques sur votre balcon?

Il n’est pas nécessaire d’habiter à la campagne et d’avoir un grand jardin pour profiter des herbes aromatiques fraiches, tout juste cueillies. Un balcon, voir même le rebord d’une fenêtre, peuvent très bien accueillir un mini-potager, qui vous permettra d’avoir toujours sous la main persil, ciboulette, basilic…

Un mini-jardin sur un grand balcon

L’idéal est d’installer un coffre en bois ou une grande jardinière d’au moins 1 mètre de long, surélevé de quelques centimètres. On divisera alors l’espace en plusieurs casiers d’environ 30 cm de côté, que l’on remplira d’une couche de gravillons puis de terreau adapté (par exemple un mélange de terre de jardin, de terreau horticole et de sable).
Les herbes les plus hautes (sauge, romarin…) seront plantées au milieu de ce mini-potager, tandis que les bords seront réservés aux plantes plus petites. Ciboulette, thym, menthe, oseille ou encore basilic se plairont beaucoup dans cet environnement.
Il suffit ensuite d’arroser les plants tous les 2 ou 3 jours, selon l’ensoleillement, et de tailler régulièrement les herbes pour une bonne régénération.
Et s’il vous reste de la place dans le bac, ajoutez quelques tomates cerises ou des fraises pour la couleur, ou si vous préférez les fleurs, des capucines qui grimperont aux barreaux du balcon.

Une culture en pot

Herbes aromatiques en potLa solution précédente, à la fois esthétique et parfaitement adaptée à la culture des herbes aromatique, demande toutefois de disposer d’un balcon spacieux. Pour de plus petits espaces, tournez-vous vers une culture en pot. Il faudra alors choisir des plantes aussi résistantes que l’estragon, la ciboulette, le thym ou le romarin, qui pourront vivre plusieurs années sur un balcon ou une fenêtre. Les herbes plus fragiles telles que le persil, la menthe ou le cerfeuil peuvent eux aussi être cultivés en pot, mais ils ne dureront alors qu’une saison.
Pour gagner de la place, il est possible de planter plusieurs plants dans un même pot, à condition d’associer ensemble celles qui demandent le même type d’arrosage. Le persil et la ciboulette, qui doivent souvent être arrosés, s’entendront par exemple très bien. Le thym quant à lui s’associera avec du romarin ou de la sauge, tous trois appréciant une terre sèche. Quant à la menthe, elle ne supporte pas la cohabitation et doit avoir son propre pot : ses racines très envahissantes risqueraient d’étouffer ses voisines de plantation.
Concernant le choix du pot ou de la jardinière : préférez si possible un pot en terre qui laissera respirer la plante, posé dans une coupelle retenant le trop-plein d’eau. Pour un petit balcon ou une fenêtre, pensez aux pots à accrocher, qui ne tiennent pas de place. Dans ce cas, il faut bien veiller à ne pas trop arroser les herbes : ces pots n’évacuent pas l’eau correctement. Il existe également aujourd’hui des contenants en toile de jute, esthétique et écologiques, ou encore des sacs de plantation, sortes de jardinières souples spécialement conçues pour des plantations hors jardin.

Dans tous les cas, préférez une exposition ensoleillée, et protégez les plantes annuelles avec un voile d’hivernage pendant les mois les plus froids. Mais ne rentrez pas vos herbes aromatiques dans l’appartement en hiver : elles auraient trop chaud et cela leur serait fatal!

Enfin, une fois vos herbes aromatiques poussées, n’hésitez pas à les utiliser le plus souvent possible dans vos plats. D’une part parce que cela permet à la plante de se régénérer et d’être de plus en plus belle, et d’autre part parce que les herbes du jardin ont un goût inimitable, dont il serait dommage de ne pas profiter pendant la belle saison!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.