La pergola, une protection solaire pleine de charme

Vous souhaitez protéger votre intérieur des rayons du soleil tout en bénéficiant d’une ombre agréable sur votre terrasse extérieure? Avez-vous pensé à la pergola? Autrefois réservée aux jardins d’agrément, la pergola nouvelle génération est devenue aujourd’hui une alternative pratique et esthétique aux stores bannes.

Un peu d’histoire…

Pergola à l'ancienne

A l’origine, la pergola était avant tout un support pour les plantes grimpantes (fleurs, vignes…). Elle était constituée de poutres horizontales qui formaient une toiture plate ou arrondie, soutenue par des poteaux ou des colonnes. On en trouvait essentiellement dans les parcs et les jardins des demeures importantes, châteaux, palais, villas… Une fois les plantes suffisamment développées, elles formaient une couverture naturelle, ombrageant ainsi une allée qui devenait une agréable promenade quelque soit la saison.
Aujourd’hui encore, ce type de construction se retrouve dans de nombreux jardins d’agrément privés ou publics. Toutefois, au fil des siècles, la pergola s’est rapprochée de l’habitation, jusqu’à venir se reposer entièrement sur une façade afin d’apporter de l’ombre à une terrasse.

La pergola en tant que support végétal a ainsi donné naissance à plusieurs variantes modernes : enroulable, bioclimatique, à toit fixe… Au cours de cette évolution, elle a conservé l’une de ses fonctions première, apporter de l’ombre, mais elle est désormais également capable de s’adapter au climat extérieur afin de tempérer la température intérieure de la maison.

A ne pas confondre avec un store banne ou une véranda : la pergola est une structure fixe (contrairement aux stores bannes qui sont enroulables et en toile) qui n’est pas fermée (contrairement à la véranda). Elle est donc plus résistante que les premiers tout en étant plus simple à mettre en place que la seconde.

Quelle pergola choisir?

Tout dépend de l’utilisation que vous souhaitez en faire, mais aussi de votre région, de l’architecture de votre maison, de votre budget… Une pergola doit, à la base, protéger une terrasse ou autre espace extérieur des aléas météorologiques : le soleil tout d’abord, mais aussi la pluie ou le vent. Selon les modèles, elle peut avoir d’autres fonctions et même permettre de réaliser d’importantes économies d’énergie.

Voici les principaux modèles existants :

  • La pergola démontable : c’est avant tout une structure temporaire, destiné à une utilisation ponctuelle. Pour abriter un évènement par exemple, ou dans une maison de vacances. C’est une solution économique, facile à monter et à démonter, mais qui manque d’esthétique et de résistance dans le temps.
  • La pergola auto-portée : elle est fixée au sol mais pas à la maison. Elle peut donc être adossée à une façade comme posée au milieu d’un jardin ou au bord d’une piscine.
  • La pergola adossée : elle s’appuie nécessairement sur un mur (le plus souvent la façade d’une maison). C’est le modèle le plus technique à poser, mais aussi celui qui présente le plus d’options et d’avantages : son toit peut s’ouvrir et se fermer, il peut être équipé de façades coulissantes, etc.

Chacun de ces modèles est décliné en plusieurs matériaux :

  • Pergola bioclimatiqueL’aluminium ou l’inox : deux matériaux modernes qui offrent un grand choix de designs et davantage d’options que les autres solutions. Sans entretien et durables, ces pergolas sont faciles à vivre mais peuvent être assez couteuses.
  • Le PVC : une alternative économique et pratique à l’aluminium, qui peut être moins esthétique mais qui a surtout le défaut d’être moins résistante dans le temps.
  • Le bois : un matériau esthétique et noble, résistant à condition d’être entretenu correctement (traitement contre l’humidité et les insectes, peinture…).
  • Le fer forgé : là encore esthétique et plein de charme, il est sensible à la rouille et nécessite donc tout comme le bois un traitement régulier afin de garantir une longue durée de vie.

La toiture existe elle aussi en diverses options :

  • En toile : rétractable, elle peut s’ouvrir ou se fermer afin de jouer avec l’ombrage souhaité. Économique, ce type de toit est aussi moins résistant que les autres. Il est déconseillé pour les habitations très exposées au vent.
  • A lames orientables : cette toiture moderne a de nombreux avantages. Elle se règle facilement afin de profiter de l’ombre ou du soleil à l’envi, elle peut être automatisée (afin de se fermer ou de s’ouvrir selon l’ensoleillement, l’heure, la pluie, le vent…), et est très résistante.
  • A toit vitré : c’est une alternative aux deux solutions précédentes, moins coûteuse que les lames orientables mais plus solide que la toile. Le vitrage peut toutefois avoir un effet loupe en été et donc décupler la chaleur. Pour éviter cela, il est conseillé de l’équiper d’un store de toiture adapté.

Les évolutions modernes

  • La pergola bioclimatique : elle est composée d’une structure en aluminium et de lames, également en aluminium, qui s’orientent selon le degré d’ombre et de lumière souhaité. Grâce à ces lames, l’air circule correctement, évitant les sensations d’étouffement lorsqu’il fait très chaud.
  • La pergola solaire : grâce à des panneaux solaires installés sur le toit, de l’électricité est générée qui peut être utilisée par exemple pour éclairer la pergola le soir.

Bon à savoir

La construction d’une pergola adossée est soumise à un permis de construire si elle dépasse les 20 m². Si elle est plus petite en revanche, ou si elle est démontable ou auto-portée, aucune déclaration n’est imposée. Il est tout de même conseillé de signaler les travaux en mairie, des interdictions de matériaux ou de couleurs pouvant être en cours dans certains secteurs (zones protégées, lotissements…).

Concernant les dimensions, il n’y a aucune législation particulière, mais plutôt quelques règles pratiques à suivre. Il est ainsi généralement conseillé de prévoir une hauteur de 2,20 m à 3 m : la circulation se fera ainsi facilement, et la couverture à la pluie et au vent sera bonne. Pour une bonne stabilité de la structure, sa largeur devra être de 3 m environ. La longueur sera quant à elle d’au moins 1,20 mètres afin de pouvoir y installer un petit salon.
S’il est important que la pergola soit suffisamment spacieuse pour devenir une véritable extension de la maison, elle ne doit pas non plus encombrer le jardin.

La pergola est un élément durable, parfois coûteux; son choix doit donc être réfléchi afin qu’elle puisse s’intégrer parfaitement à votre architecture et à l’ensemble de votre propriété.
En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un spécialiste qui saura vous conseiller dans le choix et la réalisation d’une pergola pratique et esthétique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *