Une maison toujours plus sûre, en toute simplicité

Les journaux locaux relatent régulièrement des récits de cambriolages, en ville comme à la campagne, dans des maisons vides comme en présence des occupants. Cela inquiète mais, pour autant, rares sont ceux qui prennent de véritables mesures pour protéger leur habitation. Souvent en raison du coût supposé des systèmes anti-effractions, ou d’une mise en œuvre compliquée. Et pourtant, il existe de nombreuses solutions simples et économiques pour prévenir les cambriolages.

Simple mais efficace !

Sécurité maisonSaviez-vous qu’un cambriolage dure rarement plus de cinq minutes? Pressés par le temps, les voleurs insistent rarement lorsqu’ils se heurtent à une résistance. C’est pourquoi il est essentiel de protéger les accès à la maison par des mesures simples mais dissuasives!
Bien penser à fermer à clé toutes les issues lorsque l’on s’absente, ou fermer les volets la nuit, peut en effet sembler anodin, ou logique à certains, et pourtant ces mesures ne sont pas toujours appliquées. De même, des barreaux aux fenêtres situées en rez-de-chaussée, une chaîne de sécurité à la porte d’entrée, des paumelles renforcées sont des systèmes faciles à poser, guère contraignants au quotidien, mais qui ont fait leurs preuves en matière de protection de l’habitation.
Les habitations situées dans des zones à risque peuvent compléter les mesures précédemment citées par une sécurité supplémentaire sur les volets roulants, des serrures hautes sécurité, des charnières anti-effractions… Les budgets un peu plus élevés pourront opter pour une porte blindée.

Les cambrioleurs se dirigent en priorité vers des habitations pas ou peu protégées, ou inoccupées. En cas d’absence prolongée, il convient donc d’user de quelques stratagèmes pour faire croire à une présence. Ainsi, demander à un voisin de relever le courrier ou de tondre la pelouse permet d’effacer les indices de votre absence. Des lampes à minuterie aléatoire peuvent également brouiller les pistes.
Des volets automatiques ou commandables à distance, qui s’ouvrent chaque matin et se ferment chaque soir, contribueront de même à donner une impression de vie. Il s’agit toutefois d’un investissement plus conséquent.

Des solutions technologiques

Les quelques astuces et équipements de base évoqués plus haut peuvent être complétés par des technologies anti-effractions telles que l’alarme ou la vidéosurveillance. La plus économique est l’alarme. Il en existe à tous les budgets, et plus les options sont élaborées, plus le prix sera élevé : avec ou sans fil, avec transmission téléphonique, détection des mouvements…
Toutefois, même l’alarme la plus simple se montre dissuasive : une sirène hurlante fera fuir bien des intrus.

Il faut malgré tout reconnaître qu’aucun système n’est sans faille, et que le risque zéro n’existe pas. Même une maison très bien protégée est donc susceptible d’être visitée par des indésirables. Dans ce cas, la vidéosurveillance peut fournir une preuve de l’intrusion, ce qui sera très utile devant les assurances. Elle peut même permettre d’identifier le cambrioleur et ainsi de récupérer les biens dérobés.

Dans tous les cas, et même si l’habitation semble très bien protégée, il convient de souscrire à une assurance habitation efficace, qui saura protéger les victimes d’un éventuel cambriolage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.