Les fenêtres du futur, innovantes et intelligentes

Les nouvelles techniques de fabrication, tout comme les matériaux modernes, permettent de réaliser des menuiseries extérieures de plus en plus performantes. Si les fenêtres d’aujourd’hui offrent des garanties d’isolation thermique et accoustique bien supérieures à celles de leurs ancêtres, le progrès ne s’arrête pas là!
Les fabricants nous annoncent en effet dans un futur plus ou moins proche de nombreuses innovations, pour des fenêtres toujours plus ingénieuses !

Pleins feux sur l’isolation

Des fenêtres encore plus isolantes : c’est l’objectif des laboratoires de développement. Pour cela, ils imaginent de nouveaux designs, avec une plus grande surface vitrée, et un encadrement réduit fabriqué dans des matériaux plus performants. Ils pourraient ainsi atteindre de nouveaux records en termes de coefficient de transmission de chaleur.
La fenêtre à changement de phase remplacerait quant à elle la lame d’air des doubles et triples vitrages par du sel hydraté. Une drôle d’idée? Pas tant que ça, puisque cette substance devient liquide ou solide selon la température ambiante, ce qui permettrait de dégager de la chaleur, ou de l’absorber selon les besoins de chaque saison.
Parlons également de la fenêtre chauffante, qui n’est d’ailleurs pas vraiment une innovation puisque le concept est déjà utilisé au Canada. Ce vitrage capable de dégager de la chaleur permet de réaliser de réelle économies de chauffage et d’améliorer le confort des utilisateurs.

L’isolation acoustique est un autre sujet à l’étude, l’objectif étant de créer une fenêtre qui filtrerait les bruits extérieurs… même en étant ouverte! Une prouesse rendue possible grâce à une technologie passive reposant sur le principe du piège à son. Ne nous réjouissons pas trop vite tout de même, le procédé a ses limites, en l’occurrence une ouverture maximale de 10 cm. Un bon début, qui permettrait au moins d’aérer une pièce sans subir des bruits urbains de plus en plus présents.

La domotique au service des fenêtres

Fenêtre du futurToute la maison est désormais susceptible d’être connectée, de la chambre de bébé au jardin en passant par la cuisine, et les fenêtres n’y échappent pas! Là encore, l’objectif est avant tout d’améliorer l’isolation et les performances énergétiques de l’habitat.
Parmi les nouveautés, on citera la poignée intelligente, qui prévient lors d’une ouverture imprévue. Une fois alerté, le réseau domotique coupe les radiateurs ou la climatisation, évitant ainsi les gaspillages d’énergie.  L’ouverture ou la fermeture automatique, qui peut se faire à heures fixes ou selon la température extérieure et les conditions météorologiques (pluie, vent…) existe déjà pour certaines fenêtres de toit de type Vélux. Elle pourrait être étendue aux autres fenêtres.

Des fenêtres qui savent tout faire

Si les exemples cités ci-dessus devraient être commercialisés dans un futur très proche (voire le sont déjà pour certains), d’autres projets à l’étude semblent moins réalisables dans l’immédiat. Pas toujours pour des raisons technologiques d’ailleurs, mais aussi parce que tout cela représente des recherches forts onéreuses.
Citons par exemple le vitrage solaire, en étude au Japon mais dont les performances ne sont pas encore à la hauteur des attentes, la fenêtre opacifiante, qui permet de gérer la luminosité sans rideaux ni stores, ou encore la fenêtre-batterie qui pourra être utilisée pour recharger des petits éléments électroniques.

Les fenêtres de demain s’annoncent plus intelligentes que jamais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *