L’interview de HOMYWAY, décoratrice d’intérieur

L’hiver dernier, nous vous avions présenté Maëva, une blogueuse passionnée de décoration et de DIY. La jeune femme a depuis fait de ce loisirs un métier en créant sa propre société de décoration d’intérieur, Homyway.
Nous la retrouvons donc aujourd’hui pour une nouvelle interview dans laquelle elle nous présente son métier, et en profite pour nous donner quelques conseils déco!

HomywayIl y a quelques mois, nous vous avions interviewé en tant que blogueuse déco. Nous vous retrouvons aujourd’hui décoratrice d’intérieur et créatrice de la société HOMYWAY. Comment passe-t-on de l’un à l’autre ? Pourquoi avoir choisi de transformer votre passion pour la décoration en un métier ?

– Faire de la décoration mon métier était pour moi une suite logique, car en plus d’être ma passion, la décoration était également mon domaine d’étude.
Aujourd’hui, mon diplôme en poche, j’ai créé HOMYWAY pour pouvoir gérer moi-même cette passion, pour être au plus proche de mes clients sans la pression patronale.
Je ne me suis pas pour autant lancée sur un coup de tête, c’était une décision importante qui m’a pris plus d’une année de réflexion. Une fois mon choix fait, il a fallu affronter les démarches administratives (Ô joie ! …), faire une étude de marché et (c’est encore le cas aujourd’hui) prospecter pour se faire connaître.

Sur votre site, vous vous présentez comme décoratrice d’intérieur, mais aussi comme home stager et merchandiser. Deux intitulés qui ne parlent sans doute pas à tout le monde… Quels sont exactement vos activités ?

– Effectivement ce sont des termes bien spécifiques.
Home stager pour home staging, c’est-à-dire que je m’occupe de décorer un bien immobilier dans le but de faciliter sa vente. Contrairement à la décoration d’intérieur, ici je ne tiens pas compte des goûts de mes clients mais de la tendance actuelle pour plaire au plus grand nombre. Dans cette prestation on minimise les coûts en gardant et transformant au maximum l’existant (le mobilier, la disposition de l’espace, etc). C’est une activité qui se développe en France, grâce notamment aux émissions de télévision, mais qui est largement répandue voire même systématique dans les pays anglo-saxons.
Merchandiser pour merchandising, c’est une prestation pour les professionnels uniquement. J’interviens lors de l’achat d’un local commercial ou d’une reprise d’un commerce pour le transformer tout en créant une politique d’image qui le démarquera de la concurrence. J’aide également dans l’agencement des produits et leur présentations en suivant les codes marketing, dans le but de booster les ventes.

Aménagement de balcon

Comment appréhendez-vous un nouveau chantier ? N’est-ce pas trop difficile de vous mettre à la place d’un client pour lui proposer un style qui lui convient ?

– Chaque chantier démarre de la même manière : un rendez-vous à domicile gratuit où le client m’explique ses envies et ses besoins, je prends les mesures et quelques photos. Je viens au rendez-vous avec un cahier des styles, des planches tendances ainsi qu’un nuancier afin de voir directement ce qui pourrait lui correspondre au mieux. En faisant cela on gagne du temps car souvent le client n’arrive pas à formuler ses goûts. Mes notes prises je reviens vers lui par mail avec un devis et nous voyons ensemble comment organiser la suite.
Se mettre à la place du client, c’est l’enjeu même du métier de décoratrice d’intérieur. Eh oui ! Associer les couleurs, jouer avec les volumes, repenser l’espace, etc … Tout ça on sait faire, mais le but est de viser juste pour que notre proposition colle aux attentes du client et plus important, qu’il se sente en harmonie avec ce nouvel intérieur. C’est compliqué effectivement, je peux parfois m’y reprendre à plusieurs fois, mais c’est toujours un réel plaisir de dénicher le petit plus qui fera craquer le client.

Que préférez-vous dans ce nouveau métier ?

Coin lecture– Haha ! Le fait que ce soit mon métier justement. J’ai la chance d’avoir fait des études de passion et aujourd’hui de gérer ma propre entreprise ! J’adore le fait que chaque nouveau client soit un nouveau défi à relever. Ce ne sont jamais les mêmes demandes ou les mêmes attentes.
Dans les prestations de décoration d’intérieur, ce que je préfère c’est me casser la tête pour proposer un intérieur unique parce qu’on ne peut pas se contenter de transformer une habitation en showroom design. J’ai une préférence pour l’optimisation de l’espace, travailler sur des petites surfaces demande encore plus d’imagination. C’est la même chose pour le merchandising auprès des professionnels.
Pour le home staging c’est différent car ce n’est pas directement pour le client que j’aménage mais pour les futurs acheteurs. C’est plus facile dans le sens où je ne dois pas prendre en compte ses envies et ses besoins, mais c’est à la fois plus complexe car derrière cela doit impérativement déclencher la vente donc chaque détail compte.

Et qu’aimez-vous le moins ?

– Expliquer au client lors d’une prestation de home staging qu’il y a telle ou telle chose à modifier, à rafraîchir. S’il fait appel à moi c’est qu’il en a un minimum conscience mais il faut savoir trouver les bons mots pour ne pas vexer, surtout quand c’est un bien immobilier qui renferme beaucoup de souvenirs.

Selon vous, quel est l’intérêt pour un particulier ou pour une entreprise de confier sa décoration à un professionnel ?

– Que ce soit pour le particulier ou le professionnel il n’est pas obligatoire de confier sa décoration à une décoratrice d’intérieur pour se sentir bien dans son habitation. Pour autant la décoratrice va, avec le recul et son expérience, réussir à créer des ambiances. C’est-à-dire à harmoniser l’ensemble du mobilier, des objets décos avec les couleurs, les matières, le tout dans un espace pensé pour une circulation optimale.
Il y a d’autant plus d’intérêt pour les petits espaces comme par exemple les studios d’étudiants, de faire appel à une décoratrice d’intérieur afin de pouvoir placer de manière esthétique et fonctionnelle le mobilier nécessaire.

Déco salle de bain

Auriez-vous un conseil à donner à nos lecteurs pour bien réussir leur déco ? Ou un piège à éviter ?

– Elle n’en a pas l’air comme ça mais la décoration est un peu comme une dissertation (thèse / antithèse / synthèse). Dans un premier temps, cherchez l’inspiration dans les magasins spécialisés, sur internet ou dans les magazines, le but est de trouver une ligne tendance qui vous séduit. Ensuite prenez en compte vos besoins et les contraintes de votre intérieur. Puis en synthèse il ne vous reste plus qu’à trouver et placer votre nouvelle décoration.
Le plus dur est sans doute la deuxième étape et c’est souvent là que l’aide d’une décoratrice d’intérieur est nécessaire.
Le piège à éviter ? Copier-Coller un magasine ou un showroom vu en magasin.

Plus d’infos sur le site www.homyway.com >>

Source photos : Homyway. Reproduction interdite sans autorisation.

1 commentaire sur “L’interview de HOMYWAY, décoratrice d’intérieur”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *